Le bonheur, c’est tout petit

 

Le bonheur c’est tout petit,

si petit que, parfois,

on ne le voit pas,

alors on le cherche,

on le cherche partout.

 

Il est là, dans l’arbre qui

le chante dans le vent,

dans l’oiseau qui le crie

dans le ciel,

la rivière le murmure,

le ruisseau le chuchote,

le soleil et la goutte de pluie

le disent.

 

Tu peux le voir, là,

dans le regard de l’enfant

dans le pain qu’on rompt

et que l’on partage,

dans la main que l’on tend.

 

Le bonheur, c’est tout petit,

si petit que, parfois,

on ne le voit pas

et on le cherche dans le béton,
l’acier, la fortune,

mais le bonheur n’y est pas,

ni dans l’aisance, ni dans le confort.

 

On veut se le construire,

mais il est là,

à côté de nous et

on peut passer sans le voir,

car le bonheur, c’est tout petit,

il ne se cache pas,

c’est là son secret,

il est là, tout près de nous,

et parfois en nous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Retour