Fêter les 50 ans , ou les 60, de mariage

 

Fêter cet événement en famille, avec enfants, petit-enfants et arrière petit-enfants est, au plan humain important, c’est l’occasion de se retrouver dans une ambiance conviviable et ainsi d’entretenir des liens que les conditions de vie, parfois, mettent à mal.

 

Pour les chrétiens, c’est l’occasion de se tourner vers Dieu, de lui rendre grâce pour tout le ‘’chemin’’ de vie commune, de lui ‘’remettre’’ tout ce vécu.

 

Cela peut se marquer par un temps de prière et de paroles au lieu de l’apéritif ou par la participation des jubilaires, des membres de leur famille et de leurs amis à la messe dominicale de leur paroisse ou du lieu où ils se sont mariés.

Participer ainsi à la messe dominicale a l’avantage de marquer l’événement familial en Eglise, c’est-à-dire en lien avec l’assemblée des chrétiens qui se rassemble habituellement. La prise en compte est faite dans le mot d’accueil, par une intention de prière et la bénédiction des mains des jubilaires *.

Cette formule a un sens très fort: les chrétiens d’un lieu se sentent concernés par un tel événement et les jubilaires, ainsi que les membres de leur famille,

entretiennent, renforcent, leurs liens avec eux.

 

 * La bénédiction des mains

   Seigneur, vois ces mains unies,

   qu’au jour du maraige tu as bénies:

   mains qui caressent et qui bercent

   en signe de ta tendresse;

   mains du travail et de l’amitié

  qui nous disent ta générosité.

  Elles portent les anneaux de l’alliance

  qui nous rappellent ta présence.

  Merci pour l’amour et la vie

  que chaque jour elles ont servi.

  Garde ces mains dans la tienne

  pour les noces éternelles.

 

 Retour