Raedersheim - église St Prix et St Amarin

 Retour

 Village cité dans un acte de l’abbaye de

 Murbach au VIII° siècle. D’après cet acte,

 Willarius céda un champ aux confins du

 ban de Raedersheim ( Rathershaim ) au

 monastère de Murbach pour le repos de

 l’âme de son épouse, Atheut Bergio.

 Successivement propriété des comtes

 de Habsbourg ( 1259 ) et de la Seignerie

 d’Issenheim ( 1414 ), le village est réduit

 en ‘’tas de cendres’’ pendant la guerre

 de 30 ans.

 

C’est en 1763 qu’est dressé le premier plan du ban de la communauté de Radersheim. L’habitat est en majeure partie regroupé le long de 2 axes passant par le centre du village, maison commune, forge, auberge. Corps de garde, presbytère y trouvent leur place. L’église est construite à l’extrémité orientale des habitations.

En 1877, un bâtiment Mairie-Ecole est mentionné sur le cadastre. En 1882, inauguration de l’église nouvelle avec son portail aux lettres d’or: ‘’ Domus Dei-Porta Coeli ‘’.

 

Dans l’église : un orgue Calinet de 1841, le buffet, dans l’esprit du 18° siècle, est décoré de rinceaux sur les ailerons, d’une guirlande de roses sur les plates-formes.

 

En haut du village, un oratoire abrite une grande croix avec un Christ en bois daté du 17° siècle.

Une ferme, 1 rue de la Chapelle, a une porte latérale datée de 1712, elle présente un décor sculpté et bien que modeste, c’est assez exceptionnel dans le patrimoine rural. Sur le linteau, un écu est sculpté des emblèmes de vignerons et d’agriculteur

 

Texte du Guide Touristique : ‘’ Haute-Alsace, Soultz et environs ’’