Remplaçant - un automobiliste a écrasé le chat de la mère

                        Jeanne qui, lorsque l’homme lui annonce la

                        mauvaise nouvelle pleure à chaudes larmes.

                        « Ne vous en faites pas, ma brave dame, assure

                       le coupable, je le remplacerais votre chat ! »

                       Alors, la mère Jeanne, ouvre des yeux, toute

                       éberluée : « Vous ? ... Vous savez attraper les

                       souris ? »

 

Tir au but - Après un match de foot, dans le vestiaire, l’avant-

                      centre : « Tenez, pour avoir raté ce tir au but, je

                      me flanquerais bien au coup de pied au cul - le

                      capitaine : « Laisse-moi faire, tu pourrais te

                       manquer ! »

 

A la campagne - Dans les années 1950, un jeune citadin qui

                     découvre la campagne voit une fermière étendre

                     des draps sur le pré pour les faire sécher. -

                     « Regarde maman, la dame prépare le lit des

                     vaches ! »

 

Quand il pleut - Le candidat locataire, plutôt inquiet ,

                   demande au propriétaire : « Dites-moi, le toit

                   laisse-t-il toujours passer l’eau comme c’est le cas

                   maintenant ? » - Oh non, monsieur ! Seulement

                  quand il pleut ! »

 

Malade - Deux microbes se rencontrent : « Tu es tout pâle !

                 Qu’est-ce que tu as donc ? » - « Je suis malade, j’ai

                 avalé un cachet d’aspirine ! »

 

L’essentiel - « Et qu’est-ce que je dois donc dire devant tes

                 mauvaises notes du trimestre ? » demande la

                 maman au petit Pierre

« Eh bien, dis-moi  ce que tu dis toujours :

l’essentiel, c’est que tu sois en bonne santé ! ”

 

 Augmentation - Un employé demande une entrevue à son

               patron pour lui demander une augmentation -

               “ Et pourquoi donc ? Vous n’arrivez pas à vous

               débrouiller avec votre salaire actuel ?” - “ Moi si, je

               m’en sors, mais pas mes créanciers !”

 

 

 

 

 Retour