Quelques mots, parmi d’autres, employés dans l’Evangile

 et  dans les écrits de l’Eglise.

 J’ai puisé dans le lexique : mots de la foi pour tous

 de la revue : “Croire Aujourd’hui”,  avec leur autorisation.

 

 Purgatoire :” Heureux les coeurs purs, ils verront Dieu ( Mt 5,8 )

  Autrefois, on parlait du purgatoire comme d’un lieu de souffrance dans lequel on expié ses fautes avant de rejoindre les ‘’élus’’ au ‘’paradis’’. Aujourd’hui la notion de purgatoire a évolué, il parait plus juste de dire qu’avant de parâitre devant Dieu

on a besoin d’une purification. L’Evangile insiste sur la pureté du coeur qui est d’être débarrassé de nos illusions sur nous-mêmes et de se voir tel qu’on est en vérité. Le Purgatoire est alors un temps fort, joyeux et lumineux, comme un ciel qui s’éclaire, purifié après l’orage.

 Paradis :  Les Evangiles nous en disent très peu. On y a l’image d’un festin joyeux et sans fin avec une foule nombreuse....mais ce n’est qu’une représentation. Le paradis est lié à notre résurrection, il désigne la plénitude de la vie de l’homme, définitivement libéré de tout mal, et passant en Dieu.

 Péché originel : C’est le péché qui est ‘’inscrit’’ au fond de

 l’être humain dés ses origines - le péché vu ici comme la prétention à être nous-mêmes centre de gravité et fondement de notre existence. Le baptême comme ‘’plongée’’ dans la mort du Christ et ‘’renaissance’’ avec lui, nous libère de ce péché des

origines.

 Résurrection: Ressusciter, c’est renaître d’une vie renouvelée

 Le premier ressuscité, c’est Jésus; après sa mort, il passe à une vie nouvelle, il se manifeste à ses apôtres sans que d’emblée, ils le reconnaissent. Jésus se fait reconnaître par des gestes : il

 rompt le pain, mange avec ses disciples.

 Croire à la résurrection : déjà au temps de l’apôtre Paul, cela

 n’allait pas de soi ( Actes, 17,32 ). L’homme d’aujourd’hui peut-

 il croire à la résurrection ? Oui, quand il garde au fond du

 coeur le désir de se libérer de ce qui le contraint, quand il

 veut vivre et aimer absolument, quand il désire de tout son

 être une réconciliation définitive avec lui-même, les siens, et

 le monde entier. 

 

 L’ensemble du lexique est consultable sur le site :

 

 http://www.croire.com/article/index.jsp?docId=898162&rubId=13643

 

 Retour