La Tradition... qu’est-ce à dire ? ...

 

       S’il est un terme qui est sujet à discussion et même à polémique c’est bien celui de tradition, on oppose facilement traditionnalistes et modernistes, il faudrait plutôt dire fixistes et traditionnalistes, la distinction serait plus judicieuse !

     Si je consulte un dictionnaire, je lis, entre autre, : ‘’tradition : lien entre le passé et le présent’’, ce lien c’est une histoire, et une histoire n’est jamais une simple et pure reproduction du passé, ni la fidélité figée aux paroles, même si on les fait ‘’remonter’’ à Jésus-Christ.

             Un exemple pour ‘’imager’’ mon propos : L’apôtre Paul, quand il a écrit aux Corinthiens ( 1 Co, 11, 23 à 26 ) à propos du repas du Seigneur leur a précisé:’’ Moi, voici ce que j’ai reçu du Seigneur, et que je vous ai transmis : le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et après avoir rendu grâce, il le rompit et dit :’’ Ceci est mon corps, qui est pour vous, faites cela en mémoire de moi ‘’. Il fit de même pour la coupe, après le repas, en disant:’’Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites cela toutes les fois que vous en boirez, en mémoire de moi’’.

                A propos de la même chose, selon St Matthieu : Pendant le repas, Jésus prit du pain et, après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit; puis le donnant aux disciples, il dit :’’Prenez, mangez, ceci est mon corps’’. Puis il prit une coupe et, après avoir rendu grâce, il la leur donna en disant:’’ Buvez-en tous , car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude, pour le pardon des péchés’’.

                Et selon St Marc : Pendant le repas, il prit du pain, et après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit, le leur donna et dit :’’Prenez, ceci est mon corps’’.  Puis il prit une coupe, et après avoir rendu grâce, il la leur donna et ils en burent tous. Et il leur a dit :’’ Ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude’’.

               En notre temps, c’est devenu, dans la prière eucharistique N° 2 : ‘’ Au moment d’être livré et d’entrer librement dans sa passion, il prit du pain, il rendit grâce, il le rompit et le donna aux disciples en disant: ‘’Prenez, et mangez en tous, ceci est mon corps livré pour vous ‘’. De même, à la fin du repas, il prit la coupe, de nouveau il rendit grâce et la donna à ses disciples, en disant:’’Prenez et buvez-en tous, car ceci la coupe de mon sang, le sang de l’Alliance nouvelle et éternelle, qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés. Vous ferez cela en mémoire de moi’

 ... et on est toujours fidèle à la tradition ! ...

 On peut ainsi faire la même relecture de : comment célébrer l’eucharistie, des sacrements, des vêtements liturgiques, de la prière, de l’organisation de l’Eglise, de son rapport au monde.... tout cela a évolué en fonction des époques, des questions, des défis... c’est ainsi que se transmet et se vit la tradition... la vivante !... la vraie !

 Retour