Tu m’as dit, Seigneur : « Il me faut aujourd’hui tes mains pour s’ouvrir, pour accueillir et pour donner »

Loué sois-tu, Seigneur, pour tous ceux qui te donnent aujourd’hui des mains en s’ouvrant et en rejoignant d’autres, en construisant avec eux la chaîne de la fraternité et de l’amitié.

 

Tu m’as dit, Seigneur : « Il me faut aujourd’hui tes lèvres pour sourire à tes frères, pour dire une parole de réconfort, pour dénoncer les injustices ».

Loué sois-tu, Seigneur, pour tous ces prophètes qui te donnent aujourd’hui une bouche en dénonçant ce qui blesse et tue la vie.

 

Tu m’as dit, Seigneur : « Il me faut aujourd’hui tes yeux pour admirer et contempler les gestes d’amour vécus par tes frères »

Loué sois-tu, Seigneur, pour tous ces contemplatifs qui te donnent aujourd’hui des yeux en ce laissant toucher par ce qu’ils voient des souffrances autour d’eux, en s’émerveillant des mille et une richesses enfouies au coeur des hommes.

 

Tu m’as dit, Seigneur : « Il me faut aujourd’hui ton cœur pour battre au rythme des peines et des joies de mon peuple »

Loué sois-tu, Seigneur, pour tous ceux qui te donnent aujourd’hui un cœur en préférant les faibles aux puissants, en préférant l’engagement à la vie tranquille.

 

 

 Retour