Vivez en ‘’ressuscités’’ !

 

« Frères, vous    êtes    ressuscités avec le Christ. Recherchez  donc  les réalités d’en haut… »  ( Paul aux Colossiens). Pour comprendre le sens de cette parole il   est indispensable   de lire l’ensemble de la lettre que l’apôtre a adressé   à une  communauté de croyants, on constate alors que ce n’est pas   une incitation   à s’évader des   réalités du monde  mais bien    un appel   à vivre   en relation avec le Christ ressuscité et à    ne  pas nous   laisser enfermer dans   ce que ces réalités peuvent avoir de contraire à la vocation du chrétien.

Renouveler  notre adhésion au Christ c’est reconnaître  qu’il nous   appelle à   vivre avec   Lui,      en ressuscité au  quotidien   et   dans  tous les domaines de notre existence.   Toutes  les prières eucharistiques     nous  recentrent    sur Dieu, sur Jésus-Christ, pour  nous permettre d’être   présents   dans    les    réalités  du monde   en laissant émerger, transparaître, notre fidélité à l’Evangile dans la vie de tous les jours  .

Célébrer  Pâques, c’est, à   la suite   du  Christ   ressuscité, vivre   et faire   des   passages ‘’de   la   mort à la vie’’, sur ce   chemin il n’y a   que  des signes à   chercher, à    discerner, à   reconnaître : l’un  de ces  signes    est aussi en nous : c’est   notre désir de vivre, d’être   le   plus heureux   possible et d’agir en conséquence, si   ce désir n’a   pas   été   inscrit   en nous par le Dieu révélé par Jésus-Christ, qui donc aurait pu le faire ?

Ce désir anime l’homme et agit en lui, c’est   un désir de vie qui se   déploie, sous   nos yeux, de multiples façons : dans la lutte pour une plus juste répartition des fruits de la terre et des richesses    produites   par le travail humain, dans les actions pour   plus   de   justice   et  pour le respect des droits de l’homme, dans    les   initiatives pour faire progresser la paix entre    les hommes   et    les  peuples, dans tout ce qui se cherche    et  se fait pour un mieux vivre ensemble dans le respect  mutuel, même si c’est de portée limitée, toujours à refaire  et   marqué d’imperfections. Ce  sont  autant de signes, pour   nous    chrétiens, de   la   résurrection  déjà   à l’œuvre dans la vie   du   monde, autant de passages vers une vie de ressuscités Pour vivre  de tels passages,  inutile de  faire des choses     extraordinaires,   c’est   dans l’ordinaire    que   ça se réalise,   par  la   fidélité   sans  cesse renouvelée à des convictions qui ont leur source dans la foi en Jésus-Christ.

En ce jour de Pâques où nous renouvelons notre foi de baptisé, il est aussi bon de se redire que nous croyons en un Dieu qui croit en l’Homme et en tout homme et qu’il nous appelle à en être les témoins.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 RETOUR