Retour

 TOUT

 ce qui épanouit la vie humaine passe par le corps.

 Je ne serais pas heureux de ressusciter

 en ‘’ange’’, en pur esprit.

 Toutes mes joies, tout mon travail,

 sont passés par mon corps.

 Si on me le retire, zut pour ce bonheur !

 La résurrection signifie pour moi

 que tout ce que je porte en moi-même,

 tout ce qui fait ma vie, ma sensibilité,

 sera épanoui au-delà de toute détresse,

 au-delà de tout échec.

 Moi,

 je dis que s’il ne reste de moi que mes bouquins,

 ça ne m’intéresse pas.

 C’est moi, Chenu, qui veut rester vivant,

 pas mes livres.

 

                               Marie-Dominique CHENU

        Des chrétiens et la mort, revue ‘’Promesses’’

 La vie humaine