Risquer

 

 Rire, c’est risquer de paraître étourdi.

 Pleurer, c’est risquer de paraître sentimental.

 Atteindre une autre personne,

 c’est risquer l’intimité.

 Laisser couler ses émotions,

 c’est risquer d’exposer son vrai soi-même.

 Parler de ses idées ,de ses rêves devant les autres,

 c’est risquer de les perdre.

 Aimer, c’est risquer de ne pas être aimé en retour.

 Vivre, c’est risquer de mourir.

 Espérer, c’est risquer le désespoir.

 Essayer, c’est risquer l’échec.

 Cependant, des risques doivent être pris,

 car le plus grand risque dans la vie,

 c’est de ne rien risquer.

 L’individu qui ne risque rien, ne fait rien,

 n’a rien et n’est rien.

 Il ne peut apprendre, sentir, changer,

 grandir, aimer, vivre.

 Enchaîner par ses certitudes,

 il est un esclave: il a confisqué sa liberté.

 Seulement une personne qui risque... est libre.

 

 Anonyme

 

 Extrait de:’’Témoignage’’ N° 459 - Mai 2000

 Le journal des membres de l’Action Catholique Ouvrière

 

 Retour