Communier...

                 la communion....

                                de quoi parle-t-on au juste ?

 

Le mot communion évoque, entre autre, la première communion des enfants, ainsi que la messe où on communie.

Dans les écrits de l’Eglise il est précisé que la messe ( l’Eucharistie ) est vitale pour tout baptisé, parce qu’il communie au Corps du Christ.

La participation régulière à la messe dominicale donne part à une triple communion : à la Parole du Christ ( l’Evangile ) aux baptisés présents ( on est une assemblée convoquée par Lui ) et à Lui-même sous le ‘’signe’’ du Pain.

L‘église, lieu de rassemblement, est le lieu ‘’sommet et source’’ de communion et de ressourcement de notre croire chrétien, mais non le seul lieu de communion, l’autre lieu étant la vie de chaque jour.

Il y a maints textes du pape et d’évêques qui nous rappellent que le chrétien ne saurait être indifférent aux autres pour vivre sa foi, tout comme nous le rappellent des prières de la messe, entre autre ce passage d’une des prières eucharistiques : 

« Rends-nous attentifs aux besoins de tous, afin que partageant leurs tristesses et leurs angoisses, leurs espérances et leurs joies, nous leur annoncions fidèlement la Bonne Nouvelle du Salut et progressions avec eux sur le chemin du Royaume »

Mettre en oeuvre cette prière c’est pratiquer une forme de communion ! Il n’y a pas de vraie communion religieuse sans vraie communion humaine.  

 

 

                                                           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

   

 

 

 

 

 

 

 

 

   Retour