RETOUR

 ... Schiltigheim, ville qui est

     tout près de Strasbourg

      

        Le château de “Schilkenhaim’’

d’après l’estampe du peintre hollandais

      Jean Van de Heyden ( 1637-1712 )

 ETYMOLOGIE DU NOM : selon de vieilles archives, un certain

 “Sciltung s’établit au IXème siècle sur une colline au nord de

 Strasbourg. Ce nom est le diminutif de Sciltwin, ce qui en

 “Althochdeutsch”, le langage des peuplades alémaniques  sur

 le Rhin et le Danube entre 750 et 1100 de notre ère signifie

 “celui qui aime le scilt” ( Schild=bouclier ).

 Sciltung, le premier Schilikois était donc un guerrier. Autour de

 son château sur la colline, des huttes s’érigèrent petit à petit et

 formèrent un hameau, un heim, le Sciltungsheim.

 Dans les archives de 826 on trouve le nom de Schildenchen où

 eu lieu la translation des cendres de St-Adolphe.

 En 845 Skitingsbühel, en 884 Scildincheim, en 885 Sciltenheim,

 en 1004 Schiltenheim, en 1143 Sclidenheim mara. Le pape

 Alexandre III écrit Sciltenheim en 1244. En 1277 on écrivait

 Schiltingheim, en 1280 Schiltenheim et en 1575 le pasteur

 Creuzer écrit Schilikenhaim.

 En 1958, il y avait 5 brasseries en activité et la commune

 comptait 52 restaurants.

 

 En dernier lieu j’y ai travaillé de mai 1971 à septembre 1974,

 rue Oberlin dans les ateliers d’Inducolor ( photogravure off-set

 couleur ) qui se sont ensuite établis rue du Martin Pêcheur

 dans la Zone Artisanale de la Vogelau.

 

 Actuellement Schiltigheim est une ville de plus de 30000

 habitants et fait partie de la Communauté Urbaine de Stras-

 bourg ( C.U.S. )

 Les données sur l’étymologie et la gravure proviennent du

 livret :“Schiltigheim et son canton à travers les siècles ” de

 J.BERNHARD, que j’ai reçu comme prix au C.E.P. ( Certificat

 d’Etudes Primaires ) que j’ai passé le 8 juin 1956.