Quand l’iguane est, bien, apprivoisé...

 Retour

 ... on peut, par un jour de beau soleil, le mettre

sur son épaule, il aime cela.

 

Veiller quand même que ce soit dans un endroit sans trop de courant d’air et relativement clos.

Oui, il ne faut pas se fier à son air calme, il peut, dans la seconde qui suit, décider de

bondir, de courir et de vous fausser compagnie !

 

Au préalable, vérifier ses griffes... en couper,si possible, le bout ( un petit demi millimètre ) s’il est accèré.